kindergardens4senegal.org

Hilfe zur Selbsthilfe

Hilfe zur Selbsthilfe

Mars 2016: Le mobilier est arrivé !

Journal, Sénégal Mars 2016

Marielle Furter

Le mobilier est arrivé !

Teakmöbel

Clemence Kanfom und Marielle Furter

dsc02740 20160320 1265511721

Depuis le premier jour d’école au jardin d’enfants à Niaguis, déjà plus de trois mois sont écoulés. Dans les deux premières semaines de l’enseignement, le nombre des enfants a augmenté encore, depuis, les classes travaillent avec environ 35 enfants dans chacune. Très vite, il s’est montré que la qualité de l’enseignement ainsi que le bien-être des enfants ne souffrent pas dans ces grandes classes – mes soucis n’avaient pas lieu d’être. C’est pourquoi nous n’avons pas continué l’idée d’une école maternelle parallèle. Elle va être vérifiée pour la nouvelle année scolaire pour ne pas être obligé de refuser des enfants par manque de places.

Toute la situation s’est rapidement calmée. Bien que la taille des classes dépasse largement la limite de 25 écoliers, la grande compétence des enseignantes a mené en peu de temps à des cours calmes et bien rodés. De plus, la salle centrale dans la tour du bâtiment offre la possibilité de travailler, de façon alternée, en deux groupes par classe et d’occuper les enfants différemment. Je suis vraiment étonnée et plus que contente de voir les multiples idées et le savoir-faire avec lesquels l’éducation est mise en œuvre. Le plus important pour moi : les quatre enseignantes mettent énormément de cœur à l’ouvrage et les enfants sont très motivés.

Enfin le mobilier est arrivé! Sa livraison a subi un grand retard, car les premières offres que notre partenaire Federation Dimbaya a fait émettre, ne correspondaient pas à notre cahier des charges. Ils avaient prévu de commander des meubles avec un cadre en métal et des planches en contre-plaqué que j’ai vus dans beaucoup d’écoles. Mais j’ai observé aussi que ces planches étaient quasiment toutes fendues. C’était un combat dur pendant plusieurs semaines pour les convaincre. Mais tout le monde est très content maintenant des très beaux meubles extrêmement stables en Teck. Leur production était terminée le 5 février, un jour plus tard les meubles ont été livrés: plus de 120 chaises, 24 tables, 10 grands rayons et d’autre meubles ont dû être chargés sur un grand camion avec une gestion particulière, afin d’éviter un deuxième trajet.

A Niaguis, nous avons été attendus par tous les enseignants et un grand nombre d’élèves âgés de 12 à 16 ans, tous très motivés. Mes soucis que nous aurions pour des heures à décharger tout le volume de meubles se sont dissipés. C’était incroyable à quelle vitesse les plus de 250 meubles ont été déchargés et transportés au jardin d’enfants (voir les photos dans l’album joint). Une heure plus tard toutes les pièces avaient trouvé leur place dans l’école.

Maintenant, tous les jouets offerts venants de Suisse, peuvent être rangés dans l’école maternelle. Nous avons attendu les meubles pour pouvoir assurer une utilisation correcte et un rangement soigneux.

Cordialement
Marielle Furter

voir les photos >>

 

Octobre 2015 Inauguration

Journal: Au Sénégal, 17 octobre 2015

Werner Brunner

Voyage aventureux à l'inauguration du jardin d'enfants de Niaguis, Sénégal

pa174812 20151105 1013905410

pa174786 20151105 1484410993

pa174849 20151105 1196386672

Ensemble avec sa belle-mère – âgée de 83 ans – et son épouse, le président de l’association kindergardens4senegal a entrepris le voyage aventureux pour le Sénégal – un voyage dans un autre monde. Après une odyssée de près de 24 heures, le petit groupe est arrivé enfin – sain et sauf – à l’aéroport de Ziguinchor, où Marielle Furter et ses accompagnateurs les attendaient avec impatience. Après une nuit plutôt courte, le groupe s’est rendu à Niaguis pour l‘inauguration du premier jardin d‘enfants financé par l’association kindergardens4senegal.

C’était une grande fête à laquelle ont participé beaucoup de représentants de communes et de diverses autorités, et bien sûr la télévision était également présente. On a chanté, on a fait de la musique et dansé, comme savent le faire les africains. Evidemment, au programme il y a eu maints discours des officiels. La coupure du ruban tricolore a été le signe officiel pour l’ouverture du jardin d’enfants et la visite des bâtiments a pu démarrer. Il y a eu beaucoup de louanges et de compliments pour cette construction vraiment réussie, un bijou considéré avec beaucoup d’attention.

Ensuite, il y a eu un repas pour les 500 invités de l’inauguration: les femmes du village avaient préparé des mets délicieux, cuisinés avec beaucoup d’attention et de patience. Puis, la distribution de ballons a été une grande surprise pour les enfants. L’affluence était tellement énorme que l’événement a dû être interrompu pour des raisons de sécurité. Les ballons ont été distribués par la suite dans des groupes plus petits.

Après avoir serré beaucoup de mains, la délégation de kindergardens4senegal a dit au revoir - le coeur lourd - aux officiels, supporteurs et bénévoles et surtout aux enfants qui – rayonnants et heureux, faisaient des signes d’adieu. C’était une fête impressionnante avec beaucoup de visages heureux et contents, réussie et bien organisée, riche en couleur et profondément émouvante.

voir les photos >>

 

Novembre 2015: Le temps est venu

Journal: Au Sénégal,  novembre 2015

Marielle Furter

Ça y est. Plus de 100 enfants animent le jardin d’enfants de Niaguis

Niaguis 1. Kigatag

Niaguis 1. Kigatag

Kindergarten

Je ne sais pas qui a été le plus exité: les futurs écoliers, leurs parents, les enseignantes ou moi-même, nous tous réunis à l’entrée du jardin d’enfants nouvellement construit. Mon cœur battait fort et il régnait une joie immense et profonde en moi. Les enfants tout sourire, les parents heureux, les enseignantes contentes et motivées et le directeur de l’école très reconnaissant. Moi-même, je me sentais comblée par un sentiment de bonheur indescriptible. La curiosité était palpable devant l’entrée où grands et petits se réunissaient.

23 novembre 2015
Enfin le moment est venu. Le jardin d’enfants est pris d’assaut par les nombreux enfants, fiers et heureux, âgés de trois à cinq ans. Les enfants sont répartis en groupes selon leur âge et menés vers leurs salles de classe. «Petite section», «moyenne section» et «grande section», ainsi s’appellent les trois niveaux qui existent ici. Pendant que beaucoup de parents occupent les enseignantes en leur posant des questions et amenant d’autres enfants, je prends spontanément en charge le groupe des enfants de cinq ans. Après une année réservée aux travaux d’administration et d’organisation que demandaient le financement et la réalisation, me voilà enfin libre pour me consacrer aux enfants de l’école maternelle.

Je suis comblée d’une grande joie et en plus d’une immense satisfaction. C’est vraiment un grand bonheur pour tout le village de pouvoir offrir aux enfants cette chance malgré les faibles conditions matérielles. Cette reconnaissance se fait sentir et une grande estime est exprimée de tous les côtés.

Pendant un premier jeu au ballon, les enfants me confient leurs noms et une relation cordiale s’installe. Peu après les enfants m’appellent « Tata Marielle » et avec une attention surprenante ils se montrent tous prêts pour d’autres activités. Nous chantons, sautons, dansons, jouons, balançons, et la joie commune crée une ambiance merveilleuse. Sans cesse, des parents curieux se montrent aux portes et aux fenêtres, me sourient et - sans paroles - me font sentir une grande gratitude. Les enfants sont fascinés par les occupations les plus diverses et moi, je suis emportée par un sentiment indescriptible de bonheur. L’expression de tant de joie et d’estime me touche profondément. A vous tous qui y avez contribué, je voudrais vous exprimer à nouveau mes plus sincères remerciements.

Après la pause je m’occupe des enfants de quatre ans et du groupe des plus jeunes. Je suis surprise par la confiance que me montrent également ces enfants, sans peur du contact, bien que je sois une « Dubab », une blanche. Chez les plus jeunes, il y en a quelques-uns qui pleurent dû à la séparation de leur mère. Mais ils se laissent apaiser rapidement quand je les berce dans mes bas en les consolant avec une peluche que j’ai apportée.

Le nombre d’enfants planifié par classe est largement dépassé. Davantage d’enfants ont dû être refusés. En ce moment, je planifie de gérer chacune des trois classes en double. Les locaux existent et pourraient être aménagés en conséquence. La grande salle à manger pourrait être divisée en deux par une cloison amovible et un autre local actuellement vide pourrait être utilisé pour la troisième section.

Pendant que j’accompagne le jardin d’enfants à Niaguis une fois par semaine, instruisant les enfants et les enseignantes, nous dépendons de nouveaux dons afin de pouvoir couvrir les coûts d’exploitation. De plus je voudrais aider encore plus d’enfants en Casamance à pouvoir fréquenter un jardin d’enfants. Dans un prochain projet je pourrai profiter de mes expériences de Niaguis. D’une part ceci faciliterait mon travail, d’autre part ceci raccourcirait les délais. Je suis très heureuse si je peux continuer à compter sur la confiance envers ma personne et mon projet. Pour chaque don et chaque affiliation qui soutiennent mon projet d’aider les enfants à avoir accès à un enseignement favorable, je remercie – et avec moi les enfants – de tout cœur.

Cordialement
Marielle Furter

 

Septembre 2015

Journal, Hägglingen en Septembre 2015

de Marielle Furter

Après avoir apporté le soleil africain en Suisse fin juin, je prépare mon retour au Sénégal, maintenant que les jours se rafraîchissent. C’est un séjour très mouvementé en Suisse. D’une part il y a eu beaucoup d’activités, d’autre part j’ai pu vivre maintes rencontres et conversations encourageantes et réjouissantes. Entre autres, nous avons participé avec notre tente aux contes de fées à la fête des saltimbanques à Lenzburg et à la fête des jeux à Villmergen, organisée par S+E Villmergen. Notre tente aux contes de fées a su plaire à nouveau cette année et a enchanté beaucoup d’enfants.

A présent je me réjouis de participer au dernier événement avant mon départ le 16 septembre. Ce serait magnifique si je pouvais vous rencontrer une autre fois à la piscine communale de Villmergen et passer quelques beaux moments ensemble avec vous. Des informations précises sont à dispostion sur l'affiche concernant la fête de fermeture de la piscine, offrant un marché aux puces, de la musique, des jeux et du divertissement ... pour petits et grands. 

Le toit de la construction est bientôt fini et le jardin d’enfants prend des formes concrètes. Après mon arrivée le 19 septembre, les fenêtres, les portes, les sanitaires et la cuisine seront installés. Je m’occuperai en parallèle du mobilier et de l’aménagement intérieur. L’inauguration officielle du jardin d’enfants est planifiée pour le 17 octobre 2015. 

SAM 5085

Je suis contente de pouvoir vous donner des nouvelles bientôt en direct de Niaguis.

Cordialement
Marielle Furter